21.06.2019, 16:06

Météo: pourquoi va-t-il faire si chaud en Suisse la semaine prochaine?

chargement
La semaine prochaine, les températures pourront dépasser la barre des 35 degrés. (illustration)

Météo La semaine prochaine, les températures vont largement dépasser la barre des 30 degrés en Suisse et pourraient atteindre les 36 degrés par endroits mercredi. Mais comment expliquer cette hausse des températures?

Les Suisses sont avertis: la semaine prochaine, la canicule débarque dans le pays. La barre des 30 degrés va être largement dépassée, notamment mercredi avec 36 degrés annoncés à Sion ou à Genève. Normal, diront certains, c’est l’été. Mais la saison n’est pas la seule explication à cette soudaine hausse des températures: alors, pourquoi le thermomètre va-t-il autant grimper?

Une masse d’air venant de la péninsule ibérique et de l’Afrique

Cette deuxième partie de printemps a été marquée par un courant dépressionnaire sur le proche Atlantique qui débordait sur la Suisse, ce qui n’a pas permis d’avoir une longue série de journées chaudes et ensoleillées. Or, «ce courant est en train de basculer, ce qui laisse affluer de l’air en provenance de la péninsule ibérique et de l’Afrique», explique Lionel Peyraud, météorologue à MétéoSuisse. D’où une vague de chaleur, qui devrait durer toute la semaine prochaine. «Nous avons de forts signaux qui indiquent que cette canicule devrait durer de 5 à 7 jours.»

 

 

Le réchauffement climatique n’y est pas étranger

Bien que le réchauffement climatique se mesure sur des décennies et non pas sur un événement météorologique ponctuel, il n’est probablement pas étranger à cette augmentation des températures prévue la semaine prochaine. «Avec le réchauffement, il y a forcément des vagues de chaleur plus intenses», confirme Lionel Peyraud. «Avec les années, on observe plus souvent des régimes météorologiques de longue durée». Tout comme les périodes de froid et de mauvais temps, les périodes de canicule ont tendance à durer plus longtemps.

Les îlots de chaleur urbains

Les fortes chaleurs sont accentuées dans les lieux urbanisés, notamment les grandes villes. Ce phénomène, appelé «îlot de chaleur urbain», peut lui aussi expliquer des vagues de chaleur comme celle annoncée la semaine prochaine en Europe, selon Météo France. Il fait en effet plus chaud dans les milieux urbains que dans les zones rurales, d’une part parce que les activités humaines y sont plus intenses (moteurs, chaudières, égouts), d’autre part en raison des surfaces goudronnées, bétonnées et vitrées qui captent énormément la chaleur et réchauffent l’air. 

 

 

Les personnes habitant en ville devront donc se ménager d’autant plus… Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas se montrer prudent en montagne. L’association suisse des risques naturels lance sur Facebook un avertissement aux adeptes de randonnée et d’alpinisme: «L’isotherme du 0°C va remonter à plus de 4300m durant près de 5 jours, frôlant même les 5000m, très rare, durant les heures les plus chaudes, générant une fonte massive de la neige restante et pouvant provoquer des chutes de pierre et de séracs dans les zones dites de «permafrost»». 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PrévisionsMétéo: la barre des 35 degrés pourrait être franchie en début de semaine prochaineMétéo: la barre des 35 degrés pourrait être franchie en début de semaine prochaine

MétéoMétéo: des orages localement forts sont attendus en Suisse romande ce mercredi soirMétéo: des orages localement forts sont attendus en Suisse romande ce mercredi soir

Top