16.04.2018, 15:35

Le Valais dévoile sa stratégie culture pour la décennie à venir

chargement
De gauche à droite: Esther Waeber-Kalbermatten, (Conseillère d'Etat), Pascal Ruedin (directeur des Musées cantonaux), Hélène Joye-Cagnard (cheffe de la section de l'Encouragement des activités culturelles), Damian Elsig (directeur de la médiathèque Valais), Alain Dubois (directeur des archives de l'Etat du Valais) et Jacques Cordonier (chef du Service de la culture).

 16.04.2018, 15:35 Le Valais dévoile sa stratégie culture pour la décennie à venir

Culture Les instances culturelles valaisannes ont présenté ensemble ce lundi 16 avril le bilan de 10 ans de politique culturelle et leur vision des enjeux futurs à travers un plan adopté par le Conseil d'Etat.

"Aujourd'hui, le Valais représente un point sur la carte culturelle de la Suisse. Et la culture représente un point sur la carte du Valais." Une formule de Jacques Cordonier, chef du Service de la culture de l'Etat du Valais qui résume assez bien le travail accompli par les instances culturelles du canton depuis dix ans. Depuis la mise en oeuvre en 2007 de la politique d'encouragement culturel par le Conseil d'Etat, le Valais a en effet connu un developpement conséquent et reconnu à l'échelle nationale sur la plan culturel, "même si nous sommes partis avec un peu de retard par rapport à des cantons dotés de grands centres urbains." 

De grands accomplissements

Ce lundi 16 avril, les chefs des différents départements du service de la culture présentaient à la presse les enseignements tirés du bilan de la dernière décennie et les priorités qui régiront leur action pour celle à venir. La mise en oeuvre de dispositifs de soutien à l'émergence et à la professionnalisation souvent pionniers à l'échelle suisse, la réalisation avec les Anciens Arsenaux d'une Médiathèque devenue pôle culturel et lieu d'échange et de vie, le nombre toujours croissant d'artistes sortant diplômés des hautes écoles et s'implicant dans la vie du canton, la mise en place de l'association Culture Valais par la volonté des délégués culturels des villes et du canton, le grand dynamisme des Musées cantonaux, des Archives de l'Etat du Valais, l'accent mis sur l'accès à la culture et la médiation notamment au travers du dispositif Art en Partage... Autant d'accomplissements permettant de dégager dans la continuité des lignes de force pour l'avenir.

Sept grands axes

Septs lignes de force ont ainsi été définies pour guider l'action du Service de la culture. Donner du sens à la culture, soutenir la création de manière sélective, préserver et valoriser le patrimoine, favoriser l'accès et l'appropriation de la culture, développer la participation culturelle, veiller à la pertinence du développement culturel. et aussi créer des ponts entre culture et économie. "C'est une mesure essentielle", a insisté Esther Waeber-Kalbermatten, Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. "On se pose souvent politiquement la question, quand il s'agit de faire des économies, si la culture est nécessaire ou pas. Elle l'est et nombre d'institutions ou manifestations sont clairement un plus pour l'économie. Nous allons renforcer les liens en ce sens entre la Culture et les autres départements", a-t-elle ajouté.

Autre grand chantier à venir, après celui des Anciens Arsenaux qui est quasiment achevé et a indéniablement amené une dynamique d'ouverture, le site des Musées cantonaux est appelé à être repensé dans ce même élan en tant qu'entité unique, "et à faire valoir son côté exceptionnel aujourd'hui encore sous-valorisé afin de toucher un public toujours plus large et diversifié", a déclaré le directeur Pascal Ruedin. Le centre du Pénitencier sera en outre réhabilité dans les années à venir. 


Top